Lettre de réclamation pour un voyageur à mobilité réduite

Les droits des voyageurs handicapés

Les voyageurs en situation de handicap ou à mobilité réduite ont le droit de pouvoir voyager aussi librement et facilement que les autres passagers sans discrimination ni surcoût qu'ils aient choisis l'avion, le train, le bus ou le bateau pour se rendre sur le lieu de leur choix.

En effet, le droit européen impose aux compagnies aériennes, ferroviaires, maritimes et routières de fournir une assistante gratuite pour monter et descendre dans l'avion, le train, le bateau ou le bus, et ce, au début du voyage et à la fin du voyage, mais aussi pendant le transport pour l'avion et le train. En revanche, l'assistance ne concerne pas l'aide au repas ou à la prise de médicament, et dans ce cas, la compagnie peut exiger la présence d'un accompagnateur.

Des modalités spécifiques peuvent s'appliquer selon la structure utilisée, il est donc conseillé de prévenir la compagnie concernée au moins 48 heures avant le départ afin de bénéficier d'une bonne prise en charge. Attention, certains services complémentaires peuvent être payants comme l'enlèvement des bagages à domicile par exemple.

 

Peut-on refuser l'accès à une personne handicapée ?

Il est pénalement sanctionné de refuser la vente ou la réservation d'un billet ou encore l'accès à bord à une personne en situation de handicap, sauf pour des raisons évidentes de sécurité. Cependant, lorsque la présence d'un accompagnateur est indispensable pour permettre à la personne de voyager en toute sécurité, l'accompagnateur doit pouvoir l'accompagner gratuitement (bateau et bus uniquement).

 

Comment dénoncer le non-respect du droit des voyageurs PMR ?

Si vous avez été victime d'une mauvaise prise en charge en raison des insuffisances de la compagnie de transport, vous pouvez vous aider de notre modèle de lettre de réclamation afin de demander une indemnisation pour le préjudice subi. Vous enverrez votre courrier par lettre recommandée avec A/R, sans oublier d'y joindre le maximum de justificatifs et de témoignages.

En l'absence de réponse ou de réponse insuffisante, il sera possible de saisir un organisme de médiation (DGAC, médiateur des transports, défenseur des droits), voire de saisir le tribunal judiciaire compétent.

Lettre de réclamation pour un voyageur à mobilité réduite

0,00 €Prix