Se désister d'une procédure judiciaire

Se désister d'une affaire

La personne qui a entamé une action en justice peut, pour différentes raisons, vouloir arrêter la procédure en cours. Le plus souvent, c'est après avoir trouvé un accord avec la partie adverse ou parce qu'elle estime désormais ses chances de gagner très faibles.

Il existe deux procédures de désistement aux conséquences différentes : le désistement de l'instance (Article 394 du Code de procédure civile) et le désistement de l'action (Article 384 du Code de procédure civile).

Se désister uniquement de l'instance permettra au demandeur de réintroduire sa requête ultérieurement par "assignation en reprise d'instance", du moment que l'objet du litige n'est pas éteint au sens de l'Article 385 du Code de procédure civile. En revanche se désister de l'action est une renonciation définitive aux demandes lorsque le désistement est total ou seulement à certaines demandes lorsqu'il est partiel.

Note : en cas d'inaction des parties, le tribunal peut aussi prononcer la radiation de l'affaire au bout de 2 ans.

Les conséquences du désistement

Le désistement n'est effectif que si la partie adverse l'accepte, sauf si le défendeur n'avait pas encore présenté de défense au fond ou de fin de non-recevoir au moment où le demandeur se désiste auprès du tribunal (Article 395 du Code de procédure civile).

Le défendeur s'il n'accepte pas l'abandon du procès peut donc présenter une demande reconventionnelle auprès du tribunal ou maintenir sa demande de condamnation aux dépens et aux frais irrépétibles afin obtenir le remboursement de ses frais de justice pour l'action introduite.

Comment se désister d'un procès ?

Pour mettre fin au procès avant son audience, il suffit d'en informer le tribunal par courrier, lors de l'audience ou par voie de conclusions selon le type de procédure engagée. Dans cette optique et à titre informatif, nous avons créé ce modèle de lettre pour annuler une procédure judiciaire en raison de l'exécution du litige ou d'un accord amiable et un autre pour se désister de l'instance. Nous vous rappelons que la consultation d'un avocat est fortement recommandée, voire indispensable !

Se désister d'une procédure judiciaire

0,00 €Prix