Signaler la disparition d'un proche

La disparition d'un enfant mineur

Lorsqu'un enfant est porté disparu, les autorités recommandent dans un premier temps de contacter immédiatement sa famille, ses voisins et ses amis, ainsi que faire des recherches dans tous les lieux qu'il est susceptible de fréquenter (lieu public, terrain de jeux, club de sport), etc.

Si la disparition est jugée inquiétante ou dans le cadre d'une fugue avérée ou d'un enlèvement parental, il faut prévenir les autorités compétentes (gendarmerie, police) qui pourront mettre en œuvre des actions de recherches adaptées. Il existe aussi un numéro d'urgence gratuit : "Enfants Disparus - 116 000" et un formulaire de contact qui sont valables dans 28 pays européens dont le but est de soutenir et de conseiller les familles d'enfants disparus.

 

La disparition d'un adulte

Toute personne qui a de bonnes raisons de penser que la disparition d'un proche est inquiétante, après des vérifications rapides, peut demander l'ouverture d'une enquête administrative auprès des autorités. Pour cela, il faut pouvoir justifier d'un lien de parenté ou de vie commune avec le disparu ou être son employeur par exemple.

Il n'y a pas de critères officiels pour qualifier une disparition d'inquiétante. Mais les autorités prendront en considération les éléments apportés comme les témoignages des proches, mais aussi l'état de santé du disparu, son âge, son éventuelle protection (tutelle, curatelle), sa présence dans une zone dangereuse ou encore l'existence de preuves d'un départ sans affaires personnelles, d'une radicalisation religieuse, une lettre de suicide, etc.

La personne concernée sera alors inscrite dans le fichier des personnes recherchées (FPR) consultable dans tous les pays de l'Espace Schengen. Après un an de recherches infructueuses, un certificat de vaines recherches pourra être délivré par la police ou la gendarmerie, ainsi qu'une constatation de présomption d'absence par le juge des contentieux de la protection sur demande de la famille.

Aussi, lorsqu'il y a des présomptions graves, il est même possible de porter plainte pour demander l'ouverture d'une enquête judiciaire et se constituer partie civile afin d'accéder au dossier d'instruction.

Signaler la disparition d'un proche

0,00 €Prix